Guillaume de Mevius se distingue au Monte-Carlo !

Après une fin de saison 2018 réussie et deux séances d’essai convaincantes,
c’est avec un moral gonflé à bloc que Guillaume de Mevius et Martijn Wydaeghe
ont pris le départ du Rallye Monte-Carlo.

Dès les premières spéciales disputées de nuit, le pilote RNT se distinguait en réalisant son premier scratch mondial en WRC2…

«Je suis en confiance avec la voiture et mes essais d’avant rallye ont permis de trouver des bon set-ups. Cela fait plaisir de voir qu’on est au niveau des meilleurs…»

Malheureusement, la journée du vendredi commençait mal avec une crevaison qui coûtait près de 1’30’’ à l’équipage de la Citroën C3 R5 de chez DG Sport Compétition. Et sur les spéciales enneigées, Guillaume manquait un peu de confiance. Il parvenait toutefois à limiter la casse, rentrant à Gap en fin de deuxième journée en 4eposition en WRC2.

«Avec le passage des WRC, les cordes se creusent et dans un virage que j’avais noté comme « corde à voir », j’ai dû plonger dans la corde et j’ai crevé. Avec Martijn, on a décidé de ne pas s’arrêter et on a finalement perdu moins de temps que si on avait changé de roue. Après, sur la neige, j’étais un peu trop prudent et j'ai perdu un peu de temps mais sur le sec, j’étais encore dans le coup ».
Confirmation d’ailleurs le samedi où Guillaume signe deux nouveaux meilleurs temps en WRC2 sur les deux passages sur la spéciale « sèche » de St Léger-La Bâtie Neuve. La Citroën C3 R5 « noir-jaune-rouge – rentre à Monaco à la 3eplace en WRC2, derrière Yohann Bonato et Stéphane Sarrazin. Cerise sur le gâteau, le pilote DG Sport Compétition intègre le Top 10 au général.
 
La dernière journée commence de belle façon avec un solide chrono dans la spéciale du Turini, qui permet à Guillaume de Mevius de creuser l’écart sur le jeune espoir français Adrien Fourmaux. Dans la spéciale suivante, Cabanette – Col de Braus, une petite erreur dans un virage à droite  va être fatale à l’équipage du RACB National Team. La voiture tape dans un arbre et dégringole en contrebas. Fin de partie pour Guillaume et Martijn. Mais au-delà de cet abandon, ils ont prouvé qu’ils avaient l’étoffe pour se battre aux avant-postes en WRC2. Rendez-vous pour confirmer ce potentiel en Corse, prochaine étape du programme WRC2 de la Citroën C3 R5 DG Compétition.